Contexte

IMG_3712b-01

La gestion des déchets dans la vallée d’Imlil et les abords du Parc National de Toubkal n’a guère évoluée durant les 50 dernières années, alors que le type de déchets différents et leur quantité n’ont cessés d’augmenter. Le système de traitement des déchets par enfouissement et incinération qui fonctionnait correctement avec de petites quantités de déchets peu toxiques se révèle aujourd’hui inadéquat et dangereux. Les nombreuses décharges sauvages observées aux abords des refuges d’altitude, tout comme celles présentes en périphérie des Douars témoignent de l’inefficacité du système; et leur composition laisse présager un avenir sombre pour l’environnement de la vallée et du Parc National (cadavres d’animaux, couches culottes en abondance, piles, plastiques divers, aluminium, boîtes de conserve, etc.).

10_MarocDechets2Afin que l’environnement direct des habitants de la vallée ne se dégrade pas jusqu’à un point de non retour et que ces derniers puissent continuer son exploitation (habitations, agriculture, tourisme, etc.) il est nécessaire de révolutionner l’entier du système de gestion des déchets afin qu’un maximum de polluants soient évacuées, et de mettre en place une vaste campagne de sensibilisation sur la richesse, l’importance et la fragilité du patrimoine naturel de la vallée.